fr / en
CONTACTEZ-NOUS

+32 (478) 43 94 65
Nap-04 - cornemusier du 92e - gordon highlanders - 1815

NAP-04 - Cornemusier du 92e - Gordon Highlanders - 1815

ref. EK Castings figurine NAP-04

strong>EK castings NAP-04 Cornemusier du 92e régiment d'infanterie écossais (Gordon). Grande Bretagne, 1815
 
Le 92e connut son baptême du feu à Egmont-op-Zee en Hollande en 1799, puis fut embarqué pour l’Egypte (Mandora, 1801).
Le 92e vécut son purgatoire lors de la retraite vers La Corogne en 1808. On dit qu’il porte encore aujourd’hui le deuil du général Sir John Moore : leurs boutons de guêtres sont noirs et les officiers portent une fourragère tissée de noir. Mais, heureusement, la dramatique retraite de 1808 trouva sa juste revanche l’année suivante, quand le 92nd, sous le commandement du lieutenant-colonel Cameron of Fassiefern, participa glorieusement aux opérations de la Péninsule : Fuentes d’Oñoro, Alamaraz, Vittoria, les Pyrénées, Nive, Orthès trouvent leur nom inscrit sur les drapeaux du 92nd.
A Waterloo, le 92nd ne comptait qu’un bataillon de 412 hommes placés sous le commandement du major D. Macdonald et embrigadés dans la 9e brigade britannique du major-général Sir Denis Pack.
Sans doute les hommes de cette unité faisaient-ils preuve d’un bel optimisme, puisque dans l’armée britannique, on les surnommait « The Gay Gordon’s »… Distinctive : jaune. Le tartan du 92nd était celui du clan Gordon et qui n’est autre que le « Black Watch » gouvernemental additionné d’une ligne jaune. 
A Waterloo, les pertes du 92ieme sont de 20 tués et 99 blessés de tous rangs.
Source: https://micheldamiens.wordpress.com/article/l-infanterie-britannique-a-waterloo-3cgja7u7z8vuo-24/
 
 
 

à partir de
- € TTC
Article


Demander des informations